Cote et valeur des oeuvres, dessins, peintures d'Emile Bernard

Emile Bernard, huile sur toile

Si vous détenez une œuvre réalisée par l’artiste Emile Bernard ou d’après son travail et que vous souhaitez connaître sa valeur, nos experts et commissaires-priseurs agréés par l’État vous aiguilleront. Nos spécialistes réaliseront une expertise gratuite de votre œuvre, et vous transmettront une estimation précise de sa valeur sur le marché actuel. Par la suite, si vous désirez vendre votre œuvre, nous vous orienterons vers le meilleur dispositif possible pour en obtenir un prix optimal.

Cote et valeur de l’artiste

Émile Bernard est un artiste important du symbolisme, à l’origine d’une production picturale considérable. La valeur marchande des œuvres d'Émile Bernard sur le marché de l'art est donc extrêmement élevée, en particulier pour ses œuvres symbolistes. Les prix que les œuvres atteignent sur le marché des enchères s’échelonne entre 10 et 2 705 600€ Ainsi, une œuvre signée de sa main peut atteindre des millions d’euros aux enchères comme le témoigne son tableau Bretonnerie, adjugé plus de 2 millions d’euros en 2022.

Ordre de valeur allant du plus basique au plus prestigieux

Technique utilisée

Résultat

Estampe

De 10 à 22 790€

Dessin - aquarelle

De 100 à 51 935 €

Huile sur toile

De 300 à 2 705 600 €

Faites estimer gratuitement vos objets par nos experts

Réponse en - de 24h

Estimation gratuite

Style et technique de l’artiste

Influencés par le synthétisme et le cloisonnisme, Émile Bernard présente de œuvres qui présentent des similitudes avec l'art des vitraux et les estampes japonaises. Il réalise principalement des aquarelles sur papier, mais expérimente également différentes techniques de dessin, allant de l'encre au fusain en passant par le lavis.

Émile Bernard et Paul Gauguin sont les deux figures de proue du synthétisme. Ce courant se caractérise par la symbolisation extrême des formes, une rupture avec l’illusionnisme, pas de profondeur, pas d’espace, pas de modulation de la couleur. Les couleurs pures sont posées en aplat sur la toile et la palette est dominée par le vert. Les formes sont déterminées par le noir tandis que les compositions sont relativement épurées, se débarrassant des détails.

Emile Bernard, estampe

La vie d’Émile Bernard

Émile Bernard (1868-1941) entame des études à l'École des Arts Décoratifs avant de rejoindre l'atelier de Fernand Cormon à l'âge de seize ans, où il se lie d'amitié avec Henri de Toulouse-Lautrec et Louis Anquetin. Cependant, il est exclu de l'atelier deux ans plus tard en raison de son manque de discipline. Il part alors à pied en Normandie et en Bretagne, faisant notamment un arrêt à Pont-Aven où il rencontre Paul Gauguin. Peu de temps après, il rencontre Vincent Van Gogh et c’est à ce moment que débute sa période pointilliste.

Après sa période pointilliste, Émile Bernard se tourne vers le "cloisonnisme". Cette technique, développée par Louis Anquetin et lui-même, se caractérise par de larges aplats de couleurs séparés par des contours noirs, rappelant les émaux cloisonnés. Cette approche influence de nombreux artistes de l'école de Pont-Aven, notamment Paul Gauguin. 

En 1891, Bernard se dispute avec Gauguin, l'accusant de s'attribuer toutes les inventions techniques liées au synthétisme et au symbolisme de Pont-Aven. À partir de 1893, Bernard s'installe en Égypte pendant dix ans, où il se consacre à la peinture orientaliste, dont les œuvres restent aujourd’hui occultées par celles de la période symboliste. De retour en France en 1904, il rencontre Paul Cézanne et opère alors un virage radical vers une peinture néo-classique, puisant son inspiration dans les peintures des maîtres anciens tels que les primitifs italiens et les peintres vénitiens de la Renaissance.

Émile Bernard éprouvait une certaine fascination pour le Moyen Âge, à tel point qu'il a passé une grande partie de sa vie à rénover un manoir médiéval en Bretagne.  Cette passion pour le Moyen Âge a parallèlement influencé son travail artistique, tendances que l’on décèle dans l’utilisation de motifs et de techniques médiévales. 

Emile Bernard, huile sur toile

L’empreinte d’Émile Bernard sur sa période

Aujourd’hui, Émile Bernard est surtout connu pour ses peintures symbolistes de l'école de Pont-Aven. Cependant, le temps a diligemment effacé de nos mémoires son activité d’écrivain. Alors qu’il était très apprécié par les grands écrivains français de l'époque, tels que Guillaume Apollinaire, son pseudonyme de Jean Dorsal, sous lequel il signait ses écrits, ne semble pas avoir étoffé sa carrière. Bernard s'est également essayé à la sculpture, aux côtés de son ami et rival Paul Gauguin.

Sa signature 

Même s’il y existe des variantes, voici un premier exemple de sa signature :

Signature de Emile Bernard

Expertiser votre bien

S’il s’avère que vous possédez une œuvre d’Émile Bernard ou d’après l’artiste, n’hésitez pas à demander une évaluation gratuite en remplissant notre formulaire sur notre site internet. Un membre de notre équipe, composée d'experts et de commissaires-priseurs agréés, vous contactera promptement afin de vous communiquer l’estimation de la valeur de votre œuvre, et veillera à vous transmettre les informations ad hoc sur celle-ci. Si vous envisagez de vendre votre œuvre, vous serez également accompagnés par nos spécialistes afin de bénéficier d’alternatives pour la céder au meilleur prix possible, prenant en compte les inclinations du marché et ses spécificités.

Faites estimer gratuitement vos objets par nos experts

Réponse en - de 24h

Estimation gratuite

D'autres créations d'artistes à découvrir

Des oeuvres de la même époque vendues aux enchères

security

Site sécurisé, anonymat conservé

agrement

Commissaire-priseur et expert agréé par l'État

certification

Estimations gratuites et certifiées