Cote et valeur des arquebuses de chasse du XVIIème siècle

Arquebuses De Chasse

Si vous détenez une arquebuse de chasse, et que vous souhaitez connaître sa valeur ainsi que si vous l’ignorez, l’époque et le modèle de votre arme, nos experts et commissaires-priseurs agréés par l’État vous offrirons leurs services d'expertise. Nos spécialistes s’emploieront à réaliser une expertise gratuite de votre œuvre, et vous transmettront une estimation précise de sa valeur sur le marché actuel. Par la suite, si vous désirez vendre votre œuvre, nous vous orienterons vers le meilleur dispositif possible pour en obtenir un prix optimal.  

Cote et valeur des arquebuses de chasse du XVII  

Les arquebuses de chasse sont des objets recherchés par les collectionneurs. Cependant, les écarts de prix peuvent être considérables en fonction de l’ordre, de l’état de conservation, de la personne à qui il a appartenu, et de d’autres critères. Désormais, les prix de ces objets peuvent augmenter considérablement au marteau des commissaires-priseurs. Les acheteurs du monde entier s’intéressent aux ventes de certaines pièces rares. Le prix auquel elles se vendent sur le marché de l’art s’échelonne entre 1 200€ et 45 000€, pour le moment, un écart conséquent mais qui en dit beaucoup sur la valeur qui peut être attribuée à ces armes. En 2022, une arquebuse incrustée de nacre et décorée de petites sculptures en bronze a été vendue à hauteur de 28 160€ tandis qu’elle était estimée entre 12 000 et 15 000€.

Ordre de valeur allant d’un ordre simple au plus prestigieux

Type d'arquebuse de chasse

Résultat

Arquebuse de chasse à silex

De 1 200 à 19 000€

Arquebuse de chasse avec incrustations (nacre, ivoire, perles)

De 1 600 à 28 160€

Arquebuse de chasse à rouet

De 1 500 à 45 000€

Faites estimer gratuitement vos objets par nos experts

Réponse en - de 24h

Estimation gratuite

Retour sur l’histoire de l’arquebuse de chasse à rouet

A la Renaissance, Léonard de Vinci s’est intéressé au mécanisme du rouet, qu’il a théorisé et schématisé. Le rouet est une pièce en acier, qui se présente sous forme de roue, dentée ou crantée. Elle sert à frotter la platine de mise à feu (platine à rouet) pour déclencher le tir. Une fois le chien enclenché, les ressorts se mettent en marche et permettent de créer une étincelle afin de mettre à feu la poudre d’amorçage.

Cependant, malgré les écrits de Léonard dans le Codex Atlanticus, on estime que les premiers mécanismes à rouet ont vu le jour en Allemagne du Nord. Les Pays-Bas, proches de cette zone, ont rapidement développé le même mécanisme. Les premières arquebuses à rouet apparaissent dans ces régions au XVème siècle, et vont se développer avec les guerres d’Italie durant le siècle suivant : l’arme à feu prend davantage de place dans les combats. L’arquebuse à rouet apparaît cependant peu pratique, comme le pistolet à rouet italien. Sur le champ de bataille, les armes à silex vont vite prendre l’avantage. Les arquebuses à rouet restent néanmoins utilisées pour la chasse, qui réclame moins de précision que le combat, et permet plus de patience. 

C’est la raison pour laquelle au XVIIème siècle, on développe aussi ces armes dans un but décoratif en utilisant des matériaux tels que l’ivoire ou la nacre.

L’arquebuse de chasse à silex, une innovation majeure

L’arquebuse à rouet présente quelques difficultés techniques, les armes à silex vont donc être inventées très rapidement après l’arquebuse à rouet.

Les armes vont être différentes à cause de leur patine : Martin Bourgeois combine le système de la patine à chenapan et celui de patine à miquelet. Ce système perdurera deux siècles, jusqu’aux systèmes de percussion. On ne créé plus l’étincelle avec le rouet mais avec le silex : un petit morceau de la pierre en question est fixé sur le chien. La détente est enclenchée et la pierre touche le bassinet où est logée la poudre : l’étincelle est créée. 

Cette invention est utilisée pour les arquebuses de chasse, elle se révèle pratique et le tir est plus rapide. La technique du silex atteint son apogée pendant les guerres napoléoniennes, avec les fusils du 1er Empire.

Les raisons de vendre une arquebuse de chasse aux enchères  

Si vous possédez une arquebuse de chasse, et que vous ne savez pas comment la vendre, les enchères sont une solution. En effet, les collectionneurs utilisent ce moyen afin de trouver les modèles qui correspondent à une bataille en particulier ou qui ont appartenu à leurs ancêtres. Les prix peuvent ainsi atteindre des montants inédits. Certaines arquebuses à rouet peuvent atteindre des milliers d’euros aux enchères.   

Ces objets ne sont pas seulement des armes, mais un témoin historique qui s’inscrit dans l’évolution scientifique de la conception des armes françaises. 

Connaître la valeur d’une arquebuse de chasse

S’il s’avère que vous possédez une arquebuse, de quelque période qu’elle soit, et que vous souhaitez connaître sa valeur, n’hésitez pas à demander une évaluation gratuite moyennant notre formulaire sur notre site internet. Un membre de notre équipe, composée d'experts et de commissaires-priseurs agréés, vous contactera promptement afin de vous communiquer l’estimation de la valeur marchande de votre pièce, sans oublier de vous transmettre les informations ad hoc sur celle-ci. Si vous souhaitez vendre votre bien, vous serez également accompagnés par nos spécialistes afin de bénéficier d’alternatives pour le céder au meilleur prix possible, prenant en compte les inclinations du marché.  

Faites estimer gratuitement vos objets par nos experts

Réponse en - de 24h

Estimation gratuite

D'autres armes anciennes vendues aux enchères

D'autres créations d'artistes à découvrir

security

Site sécurisé, anonymat conservé

agrement

Commissaire-priseur et expert agréé par l'État

certification

Estimations gratuites et certifiées