Cote et valeur des oeuvres, peintures de Gustave Courbet

Gustave Courbet, huile sur toile

Si vous détenez une œuvre réalisée par Gustave Courbet ou d’après lui, et que vous souhaitez connaître sa valeur, nos experts et commissaires-priseurs agréés par l’État vous offrirons leurs services d'expertise. Nos spécialistes s’emploieront à réaliser une expertise gratuite de votre œuvre, et vous transmettront une estimation précise de sa valeur sur le marché actuel. Par la suite, si vous désirez vendre votre œuvre, nous vous orienterons vers le meilleur dispositif possible pour en obtenir un prix optimal.

Cote et valeur de l’artiste Gustave Courbet   

L’artiste Gustave Courbet laisse derrière lui une œuvre classique, composée surtout de scènes réalistes. Il est le chef de file du courant réaliste à son époque. Désormais, les prix de ses œuvres explosent au marteau des commissaires-priseurs. Ses peintures sont très prisées, surtout par les acheteurs américains et anglais. Le prix auquel elles se vendent sur le marché de l’art s’échelonne entre 50€ et 12 753 900€, un écart très conséquent mais qui en dit long sur la valeur qui peut être attribuée aux œuvres de Courbet. En 2022, le tableu La Pauvresse de village datant de 1866 a été vendu à hauteur de 1 400 000€ tandis qu’il était estimé entre 700 000 et 1 000 000.

Ordre de valeur allant d’une œuvre simple à la plus prestigieuse

Technique utilisée

Résultat

Estampe

De 50 à 2 590€

Dessin - aquarelle

De 220 à 120 000€

Huile sur toile

De 170 à  12 573 900€

Faites estimer gratuitement vos objets par nos experts

Réponse en - de 24h

Estimation gratuite

Style et technique de l’artiste Gustave Courbet  

Gustave Courbet est le chef de file du réalisme, on parlera même de réalisme social pour qualifier l’ensemble de son œuvre, il veut donner une représentation aux plus pauvres et aux femmes. Il utilise surtout l’huile sur toile dans son travail ; et a produit quelques dessins et estampes.

Gustave Courbet, huile sur toile

Gustave Courbet, chef de file du réalisme   

Gustave Courbet (1819 – 1877) naît dans le Doubs. Il a produit plus d’un millier d’œuvre et est un des artistes les plus controversés du XIXème siècle. Sa famille est aisée, elle possède beaucoup de terres. Son père est assez riche pour être électeur sur les critères du suffrage censitaire. Il entre au séminaire d’Ornans où il reçoit des cours de dessin par un élève du baron Gros. Il néglige le reste de ses études et prend des cours auprès d’un élève de David. Il fréquente l’école des beaux arts de sa région et décide de partir pour Paris, loin des aspirations de son père qui veut l’inscrire à l’école polytechnique. Il commence des études de droit qui sont un prétexte pour pouvoir partir à Paris. Il copie les maîtres de toute l’Europe, dont Géricault. Ses premières toiles sont influencées par le romantisme. Il présente des œuvres au Salon qui vont être refusées. Le Salon accepte après plusieurs tentatives Loth et ses filles en 1844, parce qu’il s’est conformé aux canons acédémiques. Il s’agit d’une des seules œuvres qui respecte les directives de l’Académie, il refusera la majeure partie de sa carrière les techniques de l’Académie, tout comme la hiérarchie des genres.
Dans les années 1840, il rencontre Virginie Binet, qui sera son premier amour et sa plus grande inspiration : il peint les Amants. Il réalise dans les mêmes années un portrait de Charles Baudelaire, qui sera son ami et un critique positif de son œuvre.

Il retourne à Ornans, et s’inspire de scène quotidiennes de la vie des pauvres, comme Isabey l’a fait avec les marins. C’est à cette époque que naît le réalisme social, apport intellectuel de Courbet à l’art. Son tableau Un enterrement à Ornans est refusé du Salon, les intellectuels se disputent sur les mérites et l’idignité du tableau : Courbet a lancé la bataille du réalisme.

Il s’exile en Suisse à la fin de sa vie, suite à plusieurs déboires avec la justice française. Des peintres de sont époque se montrent solidaires de sa cause. Certains lui rendent visite et exposent avec lui, dont Ferdinand Holder. Il meurt en Suisse en 1877.

L’empreinte de Gustave Courbet sur sa période

Ses œuvres font partie des collections permanentes de nombreux musées prestigieux à travers le monde, et Gustave Courbet est aujourd'hui considéré comme l'un des artistes majeurs du mouvement réaliste et un précurseur en termes de choix artistiques. Aujourd’hui, son œuvre est très appréciée aux enchères et au vu de la grandeur de sa production, les collectionneurs jouent un rôle majeur dans la préservation de son travail.

Reconnaître la signature de l’artiste

Les œuvres de Courbet ne sont pas toutes signées. Elles peuvent l’être en bas du tableau, mais si vous pensez en posséder une, il vaut mieux la faire expertiser afin d’être sûr de l’originalité de votre bien.

Signature de Courbet

Connaître la valeur d’une œuvre

S’il s’avère que vous possédez une œuvre de Gustave Courbet ou d’après l’artiste, n’hésitez pas à demander une évaluation gratuite moyennant notre formulaire sur notre site internet. Un membre de notre équipe, composée d'experts et de commissaires-priseurs agréés, vous contactera promptement afin de vous communiquer l’estimation de la valeur marchande de votre œuvre, sans oublier de vous transmettre les informations ad hoc sur celle-ci. Si vous souhaitez vendre votre œuvre, vous serez également accompagnés par nos spécialistes afin de bénéficier d’alternatives pour la céder au meilleur prix possible, prenant en compte les inclinations du marché.

Faites estimer gratuitement vos objets par nos experts

Réponse en - de 24h

Estimation gratuite

Des oeuvres de la même époque vendues aux enchères

D'autres créations d'artistes à découvrir

security

Site sécurisé, anonymat conservé

agrement

Commissaire-priseur et expert agréé par l'État

certification

Estimations gratuites et certifiées