Cote et valeur des porcelaines du Japon : Imari et Satsuma...

Potiches Imari en porcelaine

Si vous détenez un ou plusieurs objets de porcelaine, ou que vous pensez en détenir, et que vous souhaitez connaître sa valeur, nos experts et commissaires-priseurs agréés par l’État vous offrirons leurs services d'expertise. Nos spécialistes s’emploieront à réaliser une expertise gratuite de votre pièce, et vous transmettront une estimation précise de sa valeur sur le marché actuel. Par la suite, si vous désirez vendre votre œuvre, nous vous orienterons vers le meilleur dispositif possible pour en obtenir un prix optimal.

Cote et valeur de la porcelaine japonaise

La porcelaine japonaise est connue et appréciée dans le monde entier. Le Japon est un des premiers pays à en avoir produit. Aujourd’hui, le prix de certaines pièces ne cesse de croître au marteau des commissaires-priseurs. Les groupes sculptés en porcelaine et les vases avec des émaux peints sont particulièrement prisés, notamment par les acheteurs japonais, et le prix auquel elles se vendent sur le marché de l’art s’échelonne entre 5€ et 500 000€, un delta considérable mais qui en dit long sur la valeur qui peut être attribuée aux porcelaines du Japon. En 2022, une paire de candélabres en émaux peints avec des dorures, datant de l’époque Louis XV a été vendue à hauteur de 104 960€.

Ordre de valeur allant d’une porcelaine simple à la plus prestigieuse

Type d'objet en porcelaine japonaise

Résultat

Service à thé/café et assiettes

De 5 à 127 000€

Vase

De 5 à 500 000€

Sculpture/groupe sculpté

De 5 à 90 000€

Autre objet (lampe/carafe)

De 10 à 150 000€

Faites estimer gratuitement vos objets par nos experts

Réponse en - de 24h

Estimation gratuite

Style et technique de la porcelaine japonaise

La porcelaine japonaise nait pendant la période Jomon au Japon, avant 300 AC. Les archéologues estiment qu’il s’agit d’une des formes d’art les plus anciennes du Japon. On retrouve des traces de production de céramique à toutes les époques, la porcelaine étant un type de céramique. Les artisans japonais ont su très tôt comment fabriquer de la porcelaine.

Kyushu, centre névralgique de la porcelaine japonaise

On fait remonter grâce aux fouilles archéologiques l’existence de céramique au Japon avant 300 AC, pendant la période de Jomon. La Corée et la Chine en produisent aussi et se font concurrence, à tel point que la guerre entre 1592 et 1598 qui visait à conquérir la Chine fut surnommée « guerre de la céramique ». Un grand nombre d’artisans coréens s’installa à ce moment au Japon. C’est au nord de l’île de Kyushu qu’ils découvrent à cette époque des gisements de minéraux qui leur permettront de produire de la porcelaine. Les premiers services en porcelaine sont fabriqués pour la cérémonie du thé. La production de porcelaine débute à Arita, sur l’île de Kyushu. La porcelaine est déjà entièrement blanche grâce au kaolin. Les guerres de la dynastie Ming, jusqu’en 1644, ont abimé de nombreux fours. En 1675, une famille influente de l’île construit un four officiel qui est destiné à produire les objets des familles les plus riches du Japon.

Au XVIIIème siècle, la production est internationalement commercialisée grâce à l’émail Bengara (rouge sang). Elle est exportée vers l’Europe, c’est à cette époque que la manufacture de Meissen voit le jour en Allemagne et celle de Sèvres en France. La décoration des porcelaines est alors adaptées aux gouts de l’aristocratie européenne, qui préfère le beau au symbolique. On l’appellera le style Imari, qui est aujourd’hui le style de porcelaines japonaises le plus célèbre.

Ils produisent aussi des objets de style Kakiémon et brocard d’or, qui sont tous deux moins connus.

Sur la même île au XVIème siècle, la famille Satsuma installe sa production. On identifie aujourd’hui des objets en leur donnant cette qualification, bien qu’ils n’aient pas la couleur ivoire d’origine.

La cote de la porcelaine du Japon

La porcelaine japonaise est très appréciée aux enchères. Elle se vend plus ou moins bien selon l’état de conservation, l’âge de la pièce et l’artiste qui peut parfois l’avoir signée. Les prix auxquels elle se vend sur le marché des enchères sont souvent assez haut, les enchérisseurs japonais la recherchent beaucoup. 

Reconnaitre une pièce en porcelaine japonaise

Les pièces en porcelaine provenant du Japon peuvent avoir des signatures et des poinçons bien différents. C’est pourquoi il est important de faire expertiser votre objet.  En voici deux exemples :

Connaître la valeur d’une œuvre

S’il s’avère que vous possédez une œuvre en porcelaine du Japon ou que vous pensez en posséder une, n’hésitez pas à demander une évaluation gratuite moyennant notre formulaire sur notre site internet. Un membre de notre équipe, composée d'experts et de commissaires-priseurs agréés, vous contactera promptement afin de vous communiquer l’estimation de la valeur marchande de votre œuvre, sans oublier de vous transmettre les informations ad hoc sur celle-ci. Si vous considérez vendre votre œuvre, vous serez également accompagnés par nos spécialistes afin de bénéficier d’alternatives pour la céder au meilleur prix possible, prenant en compte les inclinations du marché.

Faites estimer gratuitement vos objets par nos experts

Réponse en - de 24h

Estimation gratuite

D'autres objets en porcelaine vendus aux enchères

D'autres créations d'artistes à découvrir

security

Site sécurisé, anonymat conservé

agrement

Commissaire-priseur et expert agréé par l'État

certification

Estimations gratuites et certifiées