Valeur, cote des sabres japonais : katanas, wakizashi, tanto

Hamon

La différence entre le katana et la wakizashi 

Le katana et le wakizashi sont deux épées japonaises traditionnelles qui se distinguent principalement par leur taille et leur fonction. Le katana, plus long, mesure généralement entre 60 et 75 centimètres de long, et était l'arme principale des samouraïs pour les combats. Le wakizashi, en revanche, est plus court, avec une lame d'environ 30 à 60 centimètres, et servait d'arme secondaire, utilisée pour les combats rapprochés, les rituels ou comme outil de coupe. Les samouraïs portaient souvent ces deux épées ensemble, formant un ensemble appelé "daisho", symbolisant leur statut social et leur honneur. 

L’histoire du katana et du wakizashi

L'histoire du sabre japonais se divise en cinq périodes principales. Les jōkotō, antérieurs au VIIème siècle, sont généralement droits, à double tranchant et de qualité médiocre. Les kotō, datant du VIIème au XIVème siècle, se caractérisent par une forme courbe et affiche un raffinement des techniques de forge. Les shintō, du début du 15e siècle à la révolution Meiji (1868-1912), varient en qualité, avec des sabres de guerre allant de pièces médiocres à des pièces ornementales très soignées. Les shin-shintō, produits après la fin de l'ère Edo (1868), sont des œuvres d'art valorisées pour leur patrimoine artistique. Enfin, les gendaitō, ou sabres contemporains, poursuivent cette tradition d'originalité et de créativité. 

Faites estimer gratuitement vos objets par nos experts

Réponse en - de 24h

Estimation gratuite
Tsuka Ito Tressage

Les différents noms de sabre japonais

Le katana est similaire à plusieurs autres variétés de sabres japonais, comme le chisakatana (entre 45 et 60 cm), qui est en quelque sorte une version plus courte du katana. D'autres exemples incluent le chokuto, qui ressemble à un katana droit, le dotanuki, plus épais que la majorité des katanas, le o-katana, qui est un katana particulièrement long (plus de 75 cm), et l'uchigatana, un des ancêtres du katana moderne. Le Shin gunto est une version spécifique du katana utilisée par les militaires japonais durant la période de guerre, s'étendant du début des années 1930 jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale.  

Les mythes autour du katana

La fabrication des katanas était un processus sacré, impliquant des prêtres shintoïstes pour bénir et purifier l'œuvre. Les forgerons étaient considérés comme des artistes talentueux, créant des armes exceptionnelles. Ils étaient aussi célèbres que Pablo Picasso et Vincent Van-Gogh durant l'âge d'or des samouraïs. Les légendes entouraient ces artisans et les samouraïs eux-mêmes. Pour tester la qualité d'un katana, on effectuait un tameshigiri, coupant des cadavres ou des criminels vivants. Seuls les maîtres épéistes pouvaient réaliser ces tests.  

La fabrication et la valeur sur le marché

La fabrication de katanas est un art fascinant, entouré de légendes et de mythes. Les katanas traditionnels, surtout ceux forgés durant la Seconde Guerre mondiale, sont rares et très précieux. Au Japon, quelques armuriers agréés continuent de forger des katanas traditionnels, bien que leur acquisition soit difficile car règlementé au Japon. Les répliques de katanas, de qualité variable, sont plus courantes. La valeur d’un katana sur le marché varie entre 100 euros pour les plus récents et peut aller jusqu’à plusieurs centaines de milliers d’euros lorsqu’ils sont forgés par les forgerons les plus réputés tel que Masamune et Murasama. 

Informations utiles

Les chefs-d'œuvre historiques sont rarement commercialisés aujourd'hui, la plupart étant conservés dans des musées ou transmis en héritage familial. La vente de certains katanas de qualité musée est interdite par la loi en raison de leur valeur. Cependant, les sabres de samouraï anciens vendus peuvent atteindre des prix à six chiffres. En 1992, un Nihonto du 13e siècle s'est vendu pour 418 000 dollars, le plus précieux jamais vendu. 

Lors de l'achat d'un katana entièrement monté, vérifiez la valeur de chaque élément séparément, car ils peuvent ne pas correspondre à la qualité ou l'âge de la lame. Les éléments individuels peuvent être acquis pour remonter un sabre. 

 

Ordre de la valeur allant du katana le plus simple au plus prestigieux

Type de sabre

Estimation

Katana datant de la deuxième guerre mondiale 

De 300 à 8 000€

Katana datant de la période Meiji

De 100 à 8 000€ 

Katana datant de la période Edo

De 200 à 32 000€  

Katana datant de la période Muromachi

De 1 000 à 45 000€ 

Faites estimer gratuitement vos objets par nos experts

Réponse en - de 24h

Estimation gratuite

D'autres créations d'artistes à découvrir

D'autres sabres japonais vendus aux enchères

security

Site sécurisé, anonymat conservé

agrement

Commissaire-priseur et expert agréé par l'État

certification

Estimations gratuites et certifiées