Kazuo Shiraga, la valeur de ses oeuvres surprenantes

Kazuo Shiraga, huile sur toile

Si vous détenez une œuvre réalisée par l’artiste Kazuo Shiraga ou d’après, et que vous souhaitez connaître sa valeur, nos experts et commissaires-priseurs agréés par l’état vous offrirons leurs services d'expertise. Nos spécialistes s’emploieront à réaliser une expertise gratuite de votre œuvre, et vous transmettront une estimation précise de sa valeur sur le marché actuel. Par la suite, si vous désirez vendre votre œuvre, nous vous orienterons vers le meilleur dispositif possible pour en obtenir un prix optimal.

Cote et valeur des œuvres de Kazuo Shiraga 

Pratiquant une peinture dite performative, Kazuo Shiraga est un artiste japonais qui est connu pour avoir participé au mouvement artistique d’avant-garde Gutaï. Il réalise des peintures, des dessins-aquarelles, des estampes ainsi que quelques sculptures dont nous n’avons que peu d’exemples. Les prix auxquels sont adjugées ses œuvres s’échelonnent entre 100 et 7 600 000€. En 2014, une peinture abstraite intitulée « Kaien » tapissées de camaïeux bleu et rehaussée de quelques touches rouges s’est vendue à hauteur de 2 068 000€.

Ordre de valeur allant d’une œuvre simple à la plus prestigieuse

Estimation

Peinture

617 – 7 600 000€

Dessin - Aquarelle

223 – 240 000€

Estampe

86 – 22 080€

Faites estimer gratuitement vos objets par nos experts

Réponse en - de 24h

Estimation gratuite

Style et technique de Kazuo Shiraga 

Pour faire surgir ses peintures abstraites, Shiraga survole la toile, les pieds enduits de peinture, oscillant de l’avant à l’arrière par un mouvement de balancier et macule la toile sur le sol de l’empreinte de ses pieds. Alors qu’il admire le rendu esthétique du dripping de Jackson Pollock, Shiraga donne une texture et une profondeur inédite à ses éclaboussures et tourbillons. Il explore ainsi la relation qui existe entre le corps et la peinture.

Kazuo Shiraga, huile sur toile

« Le japonais qui peignait avec ses pieds » 

 Kazuo Shiraga naît à Amagasaki en 1924. Sous l'égide de son père, il se passionne dès son plus jeune âge pour la peinture. Il amorce une formation de peinture dès ses treize ans et se découvre un talent encourageant. Cependant, en 1944, Shiraga est contraint de délaisser ses pinceaux pour aller combattre les alliés de la seconde guerre mondiale pour servir son pays natal. Le point paroxystique de la guerre au Japon survient lorsque le pays est mis à feu et à sang par l’explosion des bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki en Aout 1945.

Après cette catastrophe sismique, Shiraga poursuit ses études artistiques à l’école professionnelle de peinture de Kyoto et retourne sain et sauf à ses toiles. Dans un Japon endeuillé qui tente de se reconstruire, Shiraga échappe cependant à la mort suite à une grave pneumonie. Il fonde en 1952 le mouvement Zero-Kai avec ses amis Saburô Murakami, Akira Kanayama et Atsuko Tanaka.

Ces quatre artistes arborent un style libertaire qui se joue des conventions approchant une peinture toujours plus corporelle et conceptuelle.

Comment Shiraga a-t-il marqué son époque 

A l’origine, Shiraga peint à l’aide d’un couteau à palette, puis transite par l'utilisation de ses ongles, et enfin, il trouve son style singulier en peignant les toiles avec ses pieds.

En 1955, le mouvement Zero-Kai prend le nom de « Gutai », terme dérivé de "gutaiteki" en japonais qu’on peut traduire par le mot "concret". On peut considérer ce changement de paradigme comme un refus d’être affilié à l’art abstrait. Alors que Shiraga peint avec son propre corps, on sait dorénavant d’où s’inspire les frères Cohen pour le personnage de Maude Lebowski. Shiraga est repéré par le critique français Michel Tapié au cours d’une exposition qui lui propose d’intégrer le mouvement dont il fait partie, l’art informel. Cette rencontre entre les deux artistes chacun chapeautant le courant artistique auquel ils appartiennent sera décisive dans la diffusion et la renommée de Gutaï sur la scène artistique internationale.

Il organise également des joutes dans la boue toujours dans cette volonté de marquer ses supports de ses empreintes corporelles. Ce qui compte pour Shiraga est moins le résultat final de l’œuvre que le cheminement et son processus de création, essence de son art qui devient une forme de catharsis. En 1971, Shiraga se retire dans un monastère bouddhiste ce qui par la suite influence profondément sa peinture et la teinte résolument de spiritualité. Il conserve sa technique unique en peignant avec ses pieds mais ne monte plus à la tribune, délaissant les performances et la scène publique qui caractérisait Gutaï. Il peint désormais chez lui, avec sa femme.

Comment reconnaître la signature de Kazuo Shiraga

Shiraga signe la plupart du temps en bas à droite de ses peintures, tantôt en caractère japonais, tantôt en caractère occidental et parfois même les deux.

Signature mentionnant K.Shiraga

Comment connaître la valeur d’une œuvre de Kazuo Shiraga

S’il s’avère que vous possédez une œuvre de Kazuo Shiraga, demandez sans hésitation une évaluation gratuite par le biais de notre formulaire sur notre site internet. Un membre d’auctie’s, vous contactera promptement afin de vous communiquer l’estimation de la valeur de votre œuvre, sans oublier de vous transmettre les informations ad hoc sur celle-ci. Si vous considérez vendre votre œuvre, vous serez également accompagnés par nos spécialistes afin de bénéficier d’alternatives pour la céder au meilleur prix possible.

Faites estimer gratuitement vos objets par nos experts

Réponse en - de 24h

Estimation gratuite

D'autres créations d'artistes à découvrir

security

Site sécurisé, anonymat conservé

agrement

Commissaire-priseur et expert agréé par l'État

certification

Estimations gratuites et certifiées