L’élégance selon Eugène Printz (1889 – 1948)

Printz

Qui était Eugène Printz ?

Artiste-décorateur français, E. Printz est l’un des plus importants ébénistes du mouvement Art Déco. Contrairement à nombre de ses pairs, E. Printz n’intègre pas une école d’art et apprend grâce à son père, lui-même ébéniste. Des années durant, il copie des meubles anciens ; cela lui permet de s’inspirer de ses aînés et de perfectionner sa technique. Dans les années 1920 il fait la rencontre de Pierre Chareau, un architecte et designer français. Pour ce dernier, si un meuble se veut décoratif il doit également être évolutif, être agencé avec praticité. C’est alors que leurs conceptions des volumes se mêlent et qu’il en ressort chez E. Printz des meubles pratiques et résolument modernes faits de bois et de métal. Dès 1925 il expose ses premières œuvres lors de l’Exposition Internationale des Arts Décoratifs et Industriels Modernes.

« Je veux que mes meubles vivent », E. Printz

La particularité d’Eugène Printz était de vouloir créer « un organisme vivant » lorsqu’il fabriquait du mobilier. Au-delà de l’objet standard servant à décorer une pièce, ses volumes intègrent les intérieurs et se fondent dedans.

Un article de L’Art Vivant, paru en 1928 et écrit par Ernest Tisserand, le décrit de la façon suivante : 

« […] Eugène Printz n’est pas obsédé par la commercialisation de son art. Il vise la perfection dans l’esthétique ainsi que dans l’exécution technique. Il aspire à rivaliser, voire dépasser les grands ébénistes du passé. Nos enfants découvriront son œuvre dans les musées, et ses meubles, à l’instar de Boulle et Riesner, passeront des mains de collectionneurs à celles des commissaires-priseurs ».

Avec E. Printz, le luxe devient discret, élégant, moderne.

Constituées principalement de bois exotiques, tels que le bois de palmier ou le bois de sycomore, et agrémentées de bronze doré, ses créations sont faites de matériaux nobles. Il produit pour une clientèle locale et internationale principalement bourgeoise, ses créations sont conçues sur mesure et éditées en pièces uniques : il est inégalable.

Printz dans le marché de l’art

La rareté et la dimension unique font des créations d’E. Printz des objets très prisés. Les collectionneurs d’Art Déco ou de l’artiste sont au rendez-vous lorsque l’une de ses pièces est présentée aux enchères. Qu’il s’agisse de mobiliers, de luminaires ou d’objets, la côte d’E. Printz ne cesse d’augmenter. Tout comme de son vivant, ses œuvres sont recherchées. Une enfilade de 1938 figurant parfaitement le style de l’ébéniste, a été adjugée 220 000€ aux enchères en 2020. 

Pour la vente de votre mobilier signé Eugène Printz, l'intervention d'un commissaire-priseur pour l'estimation et l'authentification est indispensable. La maison de vente Auctie’s peut vous conseiller dans ces différents processus.