Cote et valeur des tabourets Berger et Méribel de Charlotte Perriand

Tabouret Berger en bois blond

Les tabourets Berger et Méribel inventés et créés par l'artiste Charlotte Perriand sont des pièces que l’on retrouve actuellement de manière régulière sur le marché des enchères, en France particulièrement.

Si vous détenez une pièce réalisée par Charlotte Perriand ou d’après son travail et que vous souhaitez connaître sa valeur ainsi que son authenticité, nos experts et commissaires-priseurs agréés par l’État vous aiguilleront. Nos spécialistes réaliseront une expertise gratuite de votre pièce, et vous transmettront une estimation précise de sa valeur sur le marché actuel. Par la suite, si vous désirez vendre votre œuvre, nous vous orienterons vers le meilleur dispositif possible pour en obtenir un prix optimal. 

Cote et valeur de l’artiste

Grâce à ses créations épurées et simples, Charlotte Perriand est aujourd'hui l'une des artistes les plus prisés sur le marché international. Ces dix dernières années, sa cote sur le marché explose et ne cesse d’augmenter, certaines de ses œuvres atteignent même des records aux enchères. Les tabourets bergers font partie de ses classiques les plus prisés, allant de 1 500 à 45 500€ pour des suites de tabourets en différents bois (acajou, frêne, sapin, pin…). En 2018, une suite de 5 tabourets bas datant de 1950 a été vendue à Paris à hauteur de 45 500€.

Ordre de valeur allant du plus basique au plus prestigieux

Type de meuble

Résultat

Tabouret Berger (tripode bas)

De 1 500 à 16 300 €

Tabouret Berger ou Méribel en frêne noirci

De 1 700 19 550€

Tabourets édités par Steph Simon

De 1 875 à 20 150€

Tabouret Méribel (tripode haut)

De 1 400 à 45 500 €

Suite de tabourets (3 à 5 pièces)

De 2 100 à 45 500€

Faites estimer gratuitement vos objets par nos experts

Réponse en - de 24h

Estimation gratuite

Charlotte Perriand, designer en vogue du XXème siècle

Charlotte Perriand naît à Paris le 24 octobre 1903. Elle trouve sa vocation dès l’enfance.

De 1920 à 1925, l’artiste étudie à l’école de l'Union centrale des arts décoratifs. Deux ans plus tard, elle devient architecte d'intérieur et ouvre son propre atelier sur la place Saint-Sulpice à Paris.

Son intérêt pour le mobilier d'intérieur l'amène à collaborer avec Le Corbusier et Pierre Jeanneret dans les années 20 et 30, travaillant sur des projets majeurs tels que la Villa Church, la villa Savoye, la cité du refuge de l'Armée du Salut et le Pavillon suisse à la cité universitaire.

Charlotte Perriand travaille également avec Fernand Léger et Pierre Jeanneret sur le thème de l'art brut et se concentre sur la photographie d'objets trouvés dans la nature.

Par la suite, elle se spécialise dans l’architecture préfabriquée pour les loisirs. En 1940, elle est nommée conseillère de l’art industriel par le gouvernement japonais. L’artiste part donc vivre 6 ans à Tokyo, elle y apprend la beauté de l'utile, le pouvoir du vide et la maîtrise de l'espace. Fascinée par la culture japonaise, elle rentre en France changée et inspirée.

De retour dans son pays natal, la galerie Steph Simon (située au 145, Boulevard Saint-Germain à Paris) commercialise certains de ses meubles réalisés avec Jean Prouvé ainsi que des meubles de Jean Prouvé lui-même.

Sa fille sera la commissaire de l'exposition organisée en 2019 à la Fondation Louis Vuitton.

Charlotte Perriand meurt en 1999, un an après avoir écrit ses mémoires.

Le succès des tabourets Berger et Méribel aux enchères

Les tabourets Berger et Méribel connaissent un fervent succès sur le marché des enchères actuel. Ils sont très prisés des amateurs et collectionneurs de mobilier contemporain.

Cette pièce de mobilier incarne parfaitement l’essence et la simplicité de l’artiste. Ce meuble est né lorsqu’elle travaillait sur le design de l’hôtel Le Doron de Méribel. Il est inspiré d’un siège de traite repéré dans une ferme pendant une balade en montagne. Il est au début conçu avec une assise noire, en deux modèles : le Méribel qui est la version haute, et le berger qui est la version basse.

Elle revoit son modèle à plusieurs reprises, il est donc possible de trouver différents modèles sur le marché des enchères. Il est revu en 1953 et en 1961, où elle reprend le piètement. Différentes versions sont éditées dans différents bois, notamment par Steph Simon. Aujourd’hui, Cassina édite toujours les tabourets Berger de Charlotte Perriand.

Signature de l’artiste

Les meubles de Charlotte Perriand ne sont pas signés. Seule une expertise pourra permettre d’authentifier un meuble de l’artiste.

Expertiser votre bien 

Si vous êtes propriétaire d'une œuvre de Charlotte Perriand, n'hésitez pas à solliciter une évaluation gratuite en remplissant notre formulaire en ligne. Un membre de notre équipe, composée d'experts et de commissaires-priseurs agréés, vous contactera pour vous fournir une estimation de la valeur marchande de votre œuvre attribuée à Charlotte Perriand ou d'après Charlotte Perriand.

Si vous envisagez de vendre votre œuvre, nos spécialistes vous guideront également à travers les différentes alternatives disponibles pour obtenir le meilleur prix possible, en tenant compte des tendances du marché et des spécificités de chaque objet.

Faites estimer gratuitement vos objets par nos experts

Réponse en - de 24h

Estimation gratuite

D'autres créations d'artistes à découvrir

Du mobilier contemporain vendu aux enchères

security

Site sécurisé, anonymat conservé

agrement

Commissaire-priseur et expert agréé par l'État

certification

Estimations gratuites et certifiées